Monter sans mors, à la découverte du sidepull

Hello les copains ! Suite à mon article « Ma vision de l'équitation depuis que j'ai mon cheval », je vous ai fait part de mon souhait de monter Django sans mors. Aujourd'hui j'aimerais rentrer un peu plus dans ce sujet en vous faisant découvrir le sidepull, une ennasure qui m'a totalement convaincue !


Embouchure, ennasure, quèsaco ?

Une embouchure est un moyen permettant de relier le cavalier au cheval en passant par la bouche de celui-ci (mors). Un ennasure à le même objectif que l'embouchure, mais en passant par le nez du cheval (licol, sidepull, etc.). Voilà ce n'est pas plus compliqué que ça.



Pourquoi monter sans mors ?

Ma vie est rythmée sur le bien-être de mes animaux. Si l'un d'entre eux ne se sent pas bien alors moi aussi, à m'en rendre malade... Quand Django est arrivé dans ma vie, ça a été une couche de « stress » supplémentaire, et oui, un animal de plus à veiller !


Le bien-être de mon cheval est le plus important à mes yeux, je me suis donc beaucoup remise en question sur l'équitation ou plutôt sur l'utilisation du cheval dans notre société.

Les extrémistes diront que le cheval n'est pas conçu pour nous porter, ne devrait pas être utilisé/travaillé, ce sont des choses que j'entend & qui me font beaucoup réfléchir aujourd'hui, mais égoïstement je ne me dirige pas dans cette vision...


Est-ce qu'un cheval est plus heureux sans contact humain ? Je n'ai pas la réponse.

Dans le doute, je préfère limiter les contraintes que je pourrais apporter à Django. Une des premières choses importantes à mes yeux : pouvoir laisser son cheval s'exprimer, nous dire « Non aujourd'hui je n'ai pas envie de travailler. », sans pour autant mettre notre sécurité en péril (il y a tout de même des bases à instaurer). Combien de fois je suis arrivée aux écuries, motivée comme jamais, avec un programme en tête mais que Django n'avait pas le même programme apparemment AHAH Il n'y mettait clairement pas du sien... Je le ressentais et surtout je le comprenais, en arrêtant de suite notre séance. Pour moi c'est important et je suis sûr que c'est payant, notamment sur le travail à pied / en liberté où il y a des journées où il me fait rêver en me donnant tellement & ces moments sont magiques...


Je m'égare un peu, mais j'espère que vous avez compris ce que j'essaie de dire.

Pour en revenir donc au mors, je ne suis ni contre / ni pour. Il y a des mors que je ne conçois pas, des façons d'agir sur le mors également. Comme pour tout, il y a du bon à prendre & du mauvais à laisser. J'utilise moi-même parfois un mors (dit « doux », mais est-ce vraiment doux pour eux ? Trop de questions sans réponses...), mais ça reste très occasionnel (pourquoi je l'utilise quand même ? En balade, par exemple, j'y reviendrais plus tard ou pour me débloquer des choses quand vraiment je n'y parviens pas en sidepull).


Mais environ 90% du temps j'utilise mon magnifique sidepull car dans le doute du bien-être de mon cheval, je ne veux pas lui mettre un bout de d'inox, de caoutchouc, de cuivre ou de je ne sais quoi dans la bouche. Je me suis donc renseignée rapidement sur les différentes ennasures...



Les alternatives pour monter sans mors

Je ne suis pas une experte sur le sujet, loin de là, car j'en ai essayé que 2 : le licol à nœud (ou licol étho) et le sidepull. Difficile pour moi de vous donner un avis sur les autres ennasures mais je vais essayer de vous écrire ce que j'ai compris...


Le licol à nœuds

J'ai longtemps pensé que c'était quelque chose de doux & d'inoffensif. Pour moi monter son cheval en licol à nœud était quelque chose d'incroyable... J'ai donc commencé à monter Django avec ça, mais dès que je prenais du contact Django se braquait : tiens, pourquoi ? Décidément beaucoup de questions... Après m'être renseignée sur le sujet j'ai découvert que ce n'était pas si mignon que ça en fait ce petit bout de corde & qu'il ne fallait absolument pas prendre de contact dessus car les fameux nœud faisant pression sur la tête du cheval sont très douloureux pour lui (si prise de contact par le cavalier ou le cheval qui tire à l'attache par exemple).

Est-ce plus ou moins douloureux qu'un mors ? Va savoir... Personnellement j'utilise le licol à nœud pour le travail à pied : posé simplement sur la tête du cheval il est inoffensif.



Le hackamore

Ce qui le caractérise le plus sont ces 2 branches de part et d'autres la bouche du cheval qui agissent comme un levier en appuyant sur le chanfrein. Pour les débutants cette ennasure est fortement déconseillée car elle reste « dure », surtout si elle n'est pas utilisée correctement. Personnellement, pour l'instant, je ne suis pas du tout attirée par celle-ci qui je trouve peut facilement être trop sévère, et mal utilisé il peut casser le nez du cheval. À noter également que plus les branches sont longues, plus elles sont sévères.



Le flower hackamore

Même principe que l'hackamore sauf que celui-ci n'a pas des branches mais des « fleurs » qui agissent comme levier mais semblent être plus douces pour le cheval. À voir pour plus tard...



Le bosale

Très utilisé en équitation western, à semblablement la même action que l'hackamore (sans les branches, les rênes fixées au même endroit, sous l'auge). La muserolle étant très rigide, son utilisation est également sévère pour le cheval.



Le bitless

Alors celle-ci elle est vraiment dure ! Les mains sont reliées à des rênes qui coulissent sous la tête de votre cheval, ayant pour but d'enserrer la mâchoire (déjà moi là je m'étais convaincue que ce n'était pas pour moi AHAH), donc si la main est trop forte avec des actions continues, la mâchoire du cheval est bloquée (et donc douloureuse). La pression est ensuite répartie sur le chanfrein et la nuque.




Le likorne

Alors celui-là est un peu flou et n'est pas trop rependu mais en gros il ressemble au bitless sauf que lui il coulisse uniquement sous la barbe (et donc enserre aussi la mâchoire). Et le truc croisé devant ne bouge pas, c'est juste esthétique (ou pas AHAH).



Et enfin le sidepull

Que je vais vous expliquer juste après !

D'ailleurs il y a peut-être d'autres ennasures que je n'ai pas citées plus haut...


Aller, une petite question pour la fin : est-ce qu'il vaut mieux un mors doux bien utilisé qu'un bitless avec beaucoup de contact ? Voilà pourquoi je ne suis ni pour / ni contre n'importe quel outil, n'importe quelle méthode.



Le sidepull : facilité & douceur !

Tout d'abord, attention, beaucoup de brides sont vendues comme « sidepull » mais elles ne le sont pas du tout.

Un sidepull se caractérise par les rênes qui se fixent sur le côté au niveau des joues du cheval et, soit, ont des Y inversés, soit une sous auge (pour la stabilité du sidepull lorsque l'on va prendre du contact dessus). Certains sidepull ont les deux d'ailleurs, comme sur la photo.


Si on vous vend un sidepull qui ne possède ni les Y inversés, ni la sous-auge, fuyez ! Le bridon va tourner sur la tête de votre cheval dès que vous ferez une rêne d'ouverte.



Le sidepull est l'ennasure la plus similaire au filet avec mors. Pour les cavaliers voulant se lancer dans l'aventure « sans mors » mais n'ayant connu que ça, c'est la meilleure alternative pour débuter ! On peut autant faire des rênes d’ouverture que des rênes d'appuis. C'est aussi une ennasure plus simple à comprendre pour votre cheval, car le système sera sensiblement le même. Oui parce qu'un cheval qui passe d'un mors à un bitless du jour au lendemain, c'est compliqué pour eux, ils sont souvent perdus et ne comprennent plus nos demandes.


Le sidepull est plus ou moins doux en fonction du choix de la muserolle & de la têtière (que l'on peut retrouver en anatomique). Pour moi c'est le meilleur compromis, autant pour le cavalier que pour le cheval qui souhaite se lancer dans la monte sans mors.



Mon expérience en sidepull

Pour commencer en sidepull il faut déjà en avoir un ! J'ai donc passé commande sur la boutique MF Créations, que je ne peux que vous recommander à 2000% : tout est fait main, des matériaux de qualité & surtout personnalisable à souhait !


Je suis donc parti sur le modèle « sidepull confort », avec option têtière anatomique. J'ai choisi les couleurs bleu canard, crème & marron pour être assortie à mon pad western (et puis le bleu canard c'est vraiment ma couleur fav' !). Qui dit univers western, dit petite modification sur ses créations AHAH Je lui ai demandé de ne pas me faire un frontal droit mais un passage d'oreille, comme les cow-boys, Hiiihaaaa ! Voici donc mon magnifique sidepull avec ses rênes assorties :

J'en suis absolument fan (clairement il est trop canon & va parfaitement à Django) !


Comme vous le voyez, nous avons la stabilisation en sous-auge (et non les branches en Y inversées) & honnêtement ça n'a jamais tourné ou bougé sur la tête de Django.


La transition du licol à nœuds / mors / sidepull

Django ayant été débourré en licol à nœuds il avait de très bonnes bases montées avec mon corps (tourner, s'arrêter, etc.), car peu d'action de main sur le licol à nœuds. Ensuite j'ai un peu abandonné le licol à nœuds pour passer sur mors car lorsque j'avais besoin de contact avec le licol ce n'était vraiment pas terrible. Notre transition mors/sidepull a vraiment été très simple, je n'ai vu aucune différence : autant de direction, de contrôle...


Du coup je n'ai pas vraiment de conseil à vous donner car pour nous c'est totalement passé inaperçu, mais étant donné qu'avec le sidepull on peut, nous cavalier, monter exactement comme avec un mors (rênes d'appuis, rênes d'ouvertures, etc.), je pense vraiment que pour le cheval c'est quelques choses d'assez simple au final.


Ça fait maintenant plus de 2 mois que nous utilisons le sidepull & j'en suis ravie (et je pense que Django aussi) ! Par contre le petit bémol que j'aurais à donné c'est pour l'extérieur, je ne me sens pas encore capable de sortir en sidepull... J'ai essayé, et ça s'est très mal passé AHAH Django m'arrachait la main, ne respectait pas les arrêts d'urgence, s'effondrait dans les descentes... Est-ce que c'était un mauvais jour ? Est-ce qu'inconsciemment je stressais et je lui ai communiqué ce stress ? Est-ce qu'il prend ses aises avec le sidepull ? Je n'ai (une fois de plus) pas la réponse, donc pour le moment on sors en balade en mors, même si ça me frustre énormément mais je me rassure en me disant que je passe ma balade les rênes posées sur mon pommeau, sans actions dans sa bouche... Et surtout ce n'est que passager, je compte bien sortir en extérieur en sidepull, ça viendra !


Mais bien sûr, notre finalité c'est ça...


Je pense que la meilleure des façons de se faire son propre avis sur le sujet est d'essayer & j'espère que mon article vous aura chatouillé sur le sujet...

Allez-y en douceur, essayez d'abord dans le rond de longe, puis la carrière, sur des séances toutes simples, je suis convaincue que ça pourrait le faire pour vous aussi, et franchement, vous ne vous sentirez pas mieux de monter votre cheval sans mors ?



Léchouilles à vos loulous ♡

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout