Bienvenue dans la famille Django...

Le 25 septembre dernier, 2 mois pile poil quand je vous écris, notre famille s'est agrandi pour accueillir Django, mon premier cheval ❤



Quoi ? Depuis quand tu fais de l'équitation toi ?!

Passionnée depuis mon plus jeune âge, j'ai commencé l'équitation à 6 ans, au pôle équestre de Biarritz (mon chouchou s'appelait Micromega, c'est le petit alezan en photo AHAH).


Par manque de moyen financier (oui clairement si ton môme te dit qu'il veut faire de l'équitation essaye de suite de le tourner vers la danse ou le football, ça reviendra moins cher AHAH), j'ai arrêté l'équitation en club & je ne faisais que des petites balades ou des stages de temps en temps, mais ma passion était toujours là (oui oui, les "Cheval Magazine" avec tous les posters partout dans la chambre ! Et vive la patafixe !).


J'ai repris l'équitation en club il y a 10 ans maintenant (donc à 15 ans), j'ai fais plusieurs clubs parisiens, sans jamais vraiment trouver ma place... N'étant pas du tout (mais pas du tout) attirée par la compétition, le passage des galops, etc..., je n'étais qu'un distributeur de billets vis-à-vis des clubs parisiens que j'ai fréquentés : tu vas monter ce cheval mais attends la fin de son cours il est déjà pris là, c'est bon montes dessus, 3 tours de manège, merci aurevoir. Waouh... Super l'expérience équestre.



Puis j'ai découvert l'équitation Western, au Petit Far West (77) et c'est là que ma passion à pris tout son sens, que je prenais du plaisir à venir monter (même sous des températures négatives). Faut dire que depuis petite je suis attirée par l'univers "cowboy", je rêve d'aller au Texas, loger dans un ranch, me réveiller le matin & aller trier le bétail à cheval... Je me suis vraiment amusée dans ce club !


Malheureusement j'ai déménagé à l'ouest de la région parisienne & le Petit Far West étant trop loin, j'ai dû trouver un autre club et revenir sur l'équitation classique... Quelle cata, c'est à ce moment-là que je me suis vraiment dégoutée de l'équitation.

Et puis je me suis fait une raison : « Xavina, la passion dada c'est fini, tu as grandi, passe à autre chose ». Des nouveaux rêves sont alors apparus, comme mes Corgis, et pour moi avoir un cheval dans ma vie était devenu totalement obsolète...



Okay, mais donc là on ne comprend plus rien, finalement tu es revenue sur ta première passion ?

J'allais y venir, patience les amis...


Note à moi-même : arrêter de faire des discussions entre moi & moi, sinon je vais passer pour une grosse folle...


Entre-temps nous avons déménagé dans le sud-Ouest de la France (si tu n'as pas suivi c'est ici que ça se passe) et j'avais tiré un trait sur l'équitation.

Lors d'une discussion avec mes nouveaux collègues, je découvre que l'une d'elles pratique l'équitation & à son propre cheval. On discute donc de tout ça, je lui explique ma passion d'enfance, mes années d'équitation classique, de la découverte de l'équitation western & de ma déception finale...

Elle me parle d'une écurie, pas très loin de chez moi, qui pratiquerais l'équitation western. Curieuse, je regarde le Facebook de cette fameuse écurie & finis par y passer, juste pour jeter un œil (mais oui Xavina !)


Le feeling passe super bien, l'écurie est tout ce dont je rêvais (en pleine campagne, dans la nature, sans chichi), tout ce qui était impossible d'avoir sur Paris ! Mais on m'explique que dans cette écurie ont ne fait pas de l'équitation western ou classique, on fait du cheval avec un grand C, tout simplement. Le discours me perturbe, car j'étais venue principalement pour le western, mais m'intrigue... Le soir même je décide de planifier une séance d'essaie très prochainement !


Première fois que je fais un cours toute seule, et oui les séances dans cette écurie ne se font pas à la queuleuleu mais en cours particulier.

Bon, je ne sais pas comment l'expliquer, mais cette séance était très déstabilisante pour moi, j'avais l'impression de ne pas savoir monter à cheval après toutes ces années & Estelle (la coach des écuries) à très vite cerné mon mal-être vis à vis de l'équitation & de ma passion... Bref, je suis rentrée chez moi en pleurant, totalement bouleversée. Sur le coup je ne savais absolument pas expliquer pourquoi je me mettais dans un tel état (et je me trouvais pitoyable), mais avec du recule je pense que j'ai simplement réalisé que pendant toutes ces années on m'avait enseigné de la merde, on m'avait robotisé sans jamais vraiment m'apprendre comment communiquer avec un cheval...



Donc tu as finalement repris l'équitation ?

Vous vous en doutez, après cette séance je me suis décidée à reprendre l'équitation à raison d 'un 1 cours particulier par semaine. Les mois passent, j'apprends énormément de chose, bien plus qu'en 10 ans d'équitation ! J'ai l'impression de repartir de zéro, je découvre le travail à pied (oui oui, je n'avais jamais longé un cheval en 10 ans AHAH) et surtout je travaille des chevaux de tous types : des papis, des chevaux aux débourrages, etc...


Bref, ma passion renaît, je prends tellement mais tellement de plaisir à aller aux écuries...

Au point où on commence à parler de prendre une demi-pension aux écuries pour pouvoir monter encore plus fréquemment & apprendre encore plus. Le souci c'est qu'aux écuries il n'y à pas de chevaux de club, ce sont uniquement des chevaux de passage au débourrage ou en pension de travail. Ils ont tout de même quelques chevaux à eux, dont Farandole, la jument de Robin (le 2ème coach des écuries).


Une nouvelle aventure s'est offerte à moi : m'occuper de Farandole, tout juste sorti du débourrage & la dresser... Je ne vais pas rentrer dans le détail ici mais c'était une superbe aventure, surtout que la DP était exclusive et illimitée. J'ai, je pense, vraiment bien progressé avec Farandole, et puis partir d'un cheval sorti de débourrage et arriver à faire plein de choses derrière c'est vraiment génial, on voit vraiment notre évolution !

Cette demi-pension m'a surtout permis de prendre confiance en moi : « Okay Xavina, regardes, tu en es capable, travailler un jeune cheval tout en étant accompagné aux écuries, tu évolues, tu kiff ta race », bref la vie est géniale quoi. Depuis plusieurs mois, secrètement, mon rêve de petite fille s'était réveillé en moi : avoir mon cheval...



Quand le rêve devient une réalité...

Après de longues nuits blanches, un bon gros fichier Excel pour calculer le budget, de longues discussions avec le chéri (car oui de nombreux projets à deux sont tombés à l'eau, comme notre van aménagé, sniff sniff), j'ai dit à Estelle le 17 septembre 2020 : « J'ai fait tous mes calculs, j'ai super peur, mais je crois que je suis prête, je veux qu'on me trouve le cheval de ma vie... ».


Et puis à Estelle il ne faut pas lui dire 2 fois les choses, ni une ni deux elle s'est mis à fond dans les recherches pour me trouver ma perle rare : un hongre de 3ans, non débourré, type Paint Horse, avec une robe colorée/originale et surtout dans mon budget !


Pourquoi un cheval non débourré ? Parce que je voulais vivre l'expérience à fond, ne pas trouver un cheval qui sait tout faire & juste poser mon cucul dessus. C'est un vrai challenge et une histoire à raconter...


On a contacté un premier élevage de Paint horse dans le coin, très sérieux, des personnes adorables. Il restait un jeune entier plein papier de 3 ans, nommé Hawaï. Un coup de cœur sur les photos, première visite qui confirme mon petit coup de cœur. Visite vétérinaire d'achat dans les jours qui suivent : catastrophique, des soucis aux pieds, suspicion de naviculaire, etc. Énorme déception pour moi car je me voyais déjà le soir même rentrer aux écuries avec... Je retourne aux écuries bredouille avec le moral dans les chaussettes (j'étais énormément stressée les jours précédents, à ne plus en dormir de la nuit & du coup quand tout ce stress retombe et surtout pour une réponse négative... le moral n'est pas au top de sa forme).


À peine de retour aux écuries, Estelle me fonce dessus & m'embarque dans sa voiture voir un autre cheval (qui n'était pas à vendre) dans l'écurie d'un ami. Autant vous dire que je n'ai pas vraiment compris ce qui se passait car ce n'était absolument pas prévu AHAH

On arrive sur place, il flottait tellement que tous les chevaux étaient dégueulasses & qu'on ne voyait pas vraiment leur robe (et pas grand chose d'ailleurs !). Puis elle me montre ce petit cheval alezan pie, clairement tout ce que j'aime, la morpho costaud, la robe originale, bref physiquement exactement ce que je recherche, mais avec le contrecoup du stress et la déception quelques heures avant, je pense que j'étais totalement stoïque devant et je ne voulais surtout plus me projeter pour ne plus subir une telle déception…

On est donc le 22 septembre 2020 lorsque je le rencontre pour la première fois. On rentre dans le paddock, un petit cheval pas du tout effrayé qui se laisse caresser, une petite retenue mais rien de bien méchant. J'apprends que ce cheval s'appelle Diamerello (HDiamarello sur ses papiers pour garder la lettre H de son année de naissance), il a eu 3 ans cet été, non débourré mais manipulé en licol. C'est une ONCT croisé Paint Horse & Comtois. Le propriétaire actuel (l'ami d'Estelle) le sort du paddock pour le mettre au manège & nous montre ses allures, au pas, trot puis galop. Il ne tient pas en place sur un cercle et semble être plutôt apeuré, dans la fuite, avec beaucoup de jus mais une locomotion très intéressante... Bon c'est un bébé non débourré quoi !


Estelle prend son ami à part et lui explique que je suis à la recherche d'un cheval comme ça, qu'il sera mis en pension chez elle, bref elle sort tous les arguments possibles pour que son ami décide de me le vendre... Ce qu'il finit par accepter & dans mon budget ! Mais je ne m'emballe pas, je demande une visite vétérinaire d'achat (j'ai bien vu l'importance de ces visites avec Hawaï...). On retourne aux écuries, sans grande conviction pour ma part, et comme me dit Estelle ... la nuit porte conseil !


Le lendemain matin le moral est de retour, une bonne nuit de sommeil m'avait fait beaucoup de bien. Je me l'admets enfin : ce petit Diamarello est bien plus beau qu'Hawaï et surtout dans ses allures, son attitude me correspondra bien plus (même si le côté apeuré / fuite me faire un peu peur sur le coup). J'ai confiance en Estelle & je sais qu'elle sait bien mieux que moi ce qu'il me correspondra. J'appelle pour prendre rendez-vous pour la visite vétérinaire d'achat & je croise les doigts.


Trois jours plus tard, le 25 septembre 2020, la visite vétérinaire se déroule, rien à signaler, un petit cheval en bonne santé & quelques minutes plus tard, un contrat de vente signé, ça y est, ce petit cheval est à moi, je ne réalise pas...

Estelle nous rejoint avec le van, après quelques larmes versées dans la voiture, nous arrivons aux Écurie des z'Arts avec Django, pour la plus belle histoire de ma vie ❤


(Oui, entre-temps Diamarello a été rebaptisé Django, étant une grande fan de l'univers western, je ne pouvais que lui donner ce nom... et puis Diamarello c'est beaucoup trop long & ça va bien à un PRE mais pas un nounours comme Django ^^)


Vous comprenez peut-être mieux aujourd'hui pourquoi j'ai tant d'admirations et de reconnaissance pour Estelle : si aujourd'hui mon chemin a croisé celui de Django c'est uniquement grâce à elle, elle qui me permet de vivre le rêve de ma vie !


Je vous raconterais dans un prochain article le débourrage de Django...

EDIT mars 2021 : l'article est disponible ici !


Léchouilles à vous les copains ♡

265 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Une question ? Une suggestion ? Contactez-nous !

happymealfamily@gmail.com

REJOIGNEZ MA LISTE D'ABONNÉS

© 2021 par la maman de la Happy Meal Family !

Je remercie PIKTURES ARTS pour les magnifiques photos utilisées sur la page d’accueil ♡

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube